archives confiture

 

http://www.papillesetpupilles.fr/2009/04/confiture-ananas-rhum-gingembre.html/ 

 

http://www.weightwatchers.fr/util/art/index_art.aspx?tabnum=1&art_id=121580&sc=3020

 

 

  • Dans une casserole en cuivre (une casserole anti adhésive peut parfaitement convenir), faire cuire les fruits entiers ou coupés en morceaux avec le sucre. Porter à ébullition sans jamais couvrir et en remuant très régulièrement à l’aide d’une spatule en bois.
  • Ajouter le jus d’un citron pressé au début de la cuisson pour faire ressortir le goût des fruits et donner une petite touche d’acidité.
  • Laisser cuire jusqu’à obtenir la consistance désirée. Selon les fruits, la cuisson durera 20 à 45 minutes. Veiller à ce que la confiture n’attache pas au fond de la casserole.
  • Pour vérifier la consistance de la confiture, verser une cuillère à café de la préparation sur une assiette froide. Si celle-ci se fige rapidement, c’est prêt ! Sinon, prolongez la cuisson de quelques minutes.
  • Remplir les pots
    Une fois les pots stérilisés et la confiture prête, versez la préparation en remplissant chaque pot à ras bord à l’aide d’une louche. Couvrez les confitures à l’aide du couvercle et retournez aussitôt les pots pour chasser l’air et éviter au maximum que des moisissures ne se forment. Attendez que la confiture ait refroidi avant de la remettre à l’endroit.Conserver les confitures
    A l’abri de la lumière, de l’humidité et de la chaleur, les pots peuvent ainsi se conserver plusieurs mois. Néanmoins, vérifiez régulièrement qu’aucune moisissure n’apparaisse à la surface.

Confiture de poire

La confiture de poire est méconnue. Tentez l’expérience: son goût succulent mettra du soleil sur vos tartines et vos crêpes en hiver.

Temps de préparation : 15 min
Temps de cuisson : 20 min

  1. On peut utiliser toutes les variétés de poire Williams, Beurré Hardy, Conférence, etc
  2. Laver les poires, éplucher et égoutter les.
  3. Retirer les pépins et le centre granuleux de la poire.
  4. Couper les poires en petits morceaux dans le confiturier.
  5. Ajouter le sucre et mettre à cuire.
  6. Cuisson de la confiture de poire :Laissez à ébullition pendant 15 minutes en remuant et en écumant de temps en temps.Pour savoir quand la confiture de poire est cuite il suffit de faire le test de l’assiette froide : ce test consiste à verser une goutte de confiture dans une assiette froide si elle se fige tout de suite; c’est cuit.
  7. La confiture cuite mettre en pot et fermer immédiatement. Retourner les pots, attention de ne pas vous brûler ils sont très chaud. Quand les pots de confiture de poire auront refroidi vous pouvez les ranger.

Ingrédients :
sucre : 650 gr
poire : 1000 gr

 

Je mets 300 g de pommes pour 700g de poires. Plus sucre vanillé, + vanille en poudre

Le bon matériel :

une bassine en cuivre rouge de 5 litres
une spatule en bois
une écumoire
un entonnoir à confiture
des bocaux

 

http://blogs.cotemaison.fr/aufildemesrevesdamour/2011/06/14/faire-sa-confiture-maison-comme-christine-ferber/

 

http://www.maison.com/cuisiner/desserts/confiture-fraises-christine-ferber-4857/

 

http://www.ptitchef.com/tags/recettes/confiture-ferber  

 

http://www.marmiton.org/recettes/selection_confitures.aspx

 

http://www.papillesetpupilles.fr/2012/07/comment-conserver-les-fruits-confitures-compotes-et-marmelades-tout-ce-quil-faut-savoir.html/

Concrètement, à quantité de sucre égale, une confiture additionnée d’un jus de citron est mieux prise surtout si elle cuit dans une bassine en cuivre.

 

Pour les cerises, mûres, pêches, poires, rhubarbes… qui ont parfois du mal à prendre, il peut être utile d’ajouter à la cuisson un nouet rempli de pépins et pelures de pommes. La pomme encore verte contient beaucoup de pectine et n’altère pas le goût du fruit. Les mélanges de fruits pauvres et riches en pectine, comme la mûre et la groseille, permettent aussi d’éviter l’ajout de pectine artificielle.

A quoi sert le citron ?

  • Il garde la couleur du fruit. Le jus de citron contient de l’acide ascorbique (vitamine C) qui bloque l’oxydation. Ajouté aux fruits en début de cuisson, il conserve leurs couleurs.
  • Il empêche la cristallisation du sucre.
  • Il favorise la prise des fruits peu acides en évitant l’ionisation des groupes acides et des molécules de pectine qui provoque un phénomène de répulsion mutuelle.
  • Pour les fruits acides : Sous l’action de la chaleur, l’acidité des fruits transforme le sucre ajouté en glucose ce qui empêche la confiture de prendre. Il faudrait donc cuire longtemps et perdre une bonne partie du goût pour obtenir la texture souhaitée. La solution consiste à cuire le sirop de sucre avec un jus de citron avant d’ajouter les fruits.

a température d’ébullition d’un litre d’eau additionné de 900 g de sucre est de 130°C ! Or, contrairement au sucre cristal que l’on ajoute aux fruits, le fructose contenu dans les fruits caramélise à 110°C (160°C pour le saccarose). Concrètement, il faut cuire les confitures à feu doux en augmentant progressivement la température pour éviter de caraméliser le sucre en contact direct avec la bassine.